Photoviz

Dans quel pays les enseignants sont-ils le mieux payés ? Pas en France...

Nombreux sont ceux qui jalousent les vacances des enseignants. Mais beaucoup plus rares sont ceux qui leur envient leur salaire. Et pour cause. Les profs Français sont assez mal payés, si on compare leur rémunération à celle de leurs collègues étrangers.

Comme le montrent les dernières statistiques publiées par l’OCDE, le club des pays riches, le salaire des enseignants varie fortement d’un pays à l’autre. Il s’agit ici du salaire statutaire, c’est-à-dire hors primes et autres avantages. Et les chiffres cités sont exprimés en parité de pouvoir d’achat, une méthode de calcul qui permet de gommer les différences de prix pouvant exister entre deux pays.

Les enseignants français mal rémunérés

Salaire annuel des enseignants du public en primaire en 2013, après 15 ans d'expérience, en équivalent dollars (parité de pouvoir d'achat)

OCDE

Pour un enseignant de primaire avec quinze ans d’ancienneté, la rémunération oscille entre 13 000 dollars par an en Estonie et en Hongrie et 60 000 dollars ou plus en Allemagne, au Canada, ou encore aux Etats-Unis. Sans même parler du Luxembourg, où la rémunération des profs de primaire culmine à plus de 100 000 dollars par an.

Dans ce large éventail, les enseignants français sont particulièrement mal lotis. Ils ne gagnent « que » 33 500 dollars par an, nettement en dessous de la moyenne des pays de l’OCDE (41 200 dollars). La France occupe donc le 24e rang dans ce classement sur 36 pays (tous ne sont pas représentés dans le graphique ci-dessus, pour des données plus complètes voir le site de l’OCDE).

Les salaires des enseignants ont augmenté partout depuis 2000, sauf en France et en Angleterre

Pour ne rien arranger, ce salaire a diminué en valeur réelle entre 2000 et 2013. A ce titre, la France fait figure d’exception. Car le club des pays où les enseignants ont vu leur rémunération baisser est très restreint. Il ne compte que deux membres au sein de l’OCDE : la France, donc, mais aussi l’Angleterre. Et c’est en France que cette baisse a été la plus forte (– 11 %), contre – 8 % en Angleterre. Partout ailleurs où des données sont disponibles, les salaires ont augmenté : de + 14 % en moyenne dans l’OCDE à + 16 % aux Etats-Unis, + 20 % en Finlande ou + 26 % en Irlande.

On peut faire le même constat pour les enseignants au collège. Ils gagnent 36 600 dollars par an en France, contre 42 800 dollars en moyenne au sein de l’OCDE et 68 700 dollars en Allemagne. Là aussi, c’est en France que la baisse des salaires a été la plus forte entre 2000 et 2013 (– 10 %), contre – 8 % en Angleterre et – 1 % en Italie. Dans tous les autres pays, les rémunérations ont augmenté.

Commentaires

Romain

Je pense qu'il manque simplement une (parmi d'autres ?) explication à cette différence de salaire. En effet, les enseignants n'ont pas trois mois de congés payés comme on l'entend partout, mais bien autant que les autres salariés, le reste étant des congés sans soldes, et leur paye étant par ailleurs annualisée. Pour quel montant cela joue-t-il ?

Signaler

Myd

Enseignant... dans certains coins de France ça s'écrit en 2 mots.

Signaler

J-Y

Non Romain, vous vous trompez, les salaires mensuels des enseignants français ne sont pas calculés au prorata du temps de travail annuel (9/12ème du salaire annuel catégorie A) mais au même taux que celui des fonctionnaires de la même catégorie (administrateur civil). Les différences de rémunération avec les fonctionnaires de même niveau tiennent au montant des primes qui sont insignifiantes dans l'EN. En d'autres termes, les congés sont payés (et non pas "sans solde"). Par ailleurs, le temps de travail n'est pas annualisé dans les premier et second degré, mais seulement dans le supérieur.

Signaler

Magali

Effectivement les congés sont payés, mais il y a un flou juridique sur la question. Les différences de salaire ne sont pas tant dues au montant des primes qu'au point d'indice si mes souvenirs de fac sont bons. En clair les enseignants sont les moins bien payés des catégories A, et de loin. D'ailleurs les chiffres présentés sont encore surévalués : je suis enseignante dans le primaire depuis 15 ans mais je ne gagne pas 33500$ mais 28600$, ce qui est très différent !!!

Signaler

Alexis

Ci-dessous, un extrait sur la méthodologie des chiffres pris sur le dossier ocde.

http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/regards-sur-l-education-2015/indicateur-d3-quel-est-le-niveau-de-salaire-des-enseignants_eag-2015-32-fr#page15

"Les données sur le salaire statutaire des enseignants et leurs primes proviennent de l'Enquête OCDE-INES de 2014 sur les enseignants et les programmes. Elles se rapportent à J'année scolaire 2012/13 et sont présentées dans le respect des politiques officielles appliquées dans les établissements publics. Les données sur les salaires des enseignants du deuxième cycle de l'enseignement secondaire correspondent uniquement aux filières générales. Les salaires bruts des enseignants sont convertis sur la base des parités de pouvoir d'achat (PPA) de la consommation privée telles qu'elles figurent dans la Base de données de l'OCDE sur les comptes nationaux. Dans les éditions de Regards sur l'éducation antérieures à 2012,1es salaires étaient convertis sur la base des PPA pour le PIS. Par voie de conséquence, les salaires des enseignants convertis en équivalents USD (voir les tableaux D3.1a et b) ne sont pas directement comparables aux chiffres publiés dans les éditions de Regards sur lëducation antérieures à 2012. Le tableau D3.5a et le tableau D3.5b (disponible en ligne) présentent l'évolution du salaire des enseignants. En complément des salaires des enseignants convertis en équivalents USD sur la base des PPA indiqués dans le tableau D3.la et le tableau D3.1b (disponible en ligne), les salaires des enseignants sont exprimés en devise nationale à l'annexe 2. La période de référence des salaires des enseignants s'étend du 1er juillet 2012 au 30 juin 2013. La période de référence des PPA est l'année 2012-13, sauf pour les pays de l'hémisphère sud (par exemple, l'Australie et la Nouvelle-Zélande) où l'année scolaire commence en janvier et se termine en décembre. I:année de référence pour ces pays est l'année civile (c'est-à-dire 2013). Concernant l'évolution des salaires des enseignants (voir le tableau D3.5a et le tableau D3.Sb disponible en ligne), les salaires sont convertis aux prix de 2005 au moyen du déflateur de la consommation privée."

Signaler

J-Y

Le point d'indice est le même pour tous les fonctionnaires et il n'y a aucune différence à catégorie égale (hors-primes) entre la rémunération des enseignants et les autres fonctionnaires (inspecteurs impôts, douane...). Pour preuve, l'extrait suivant provenant d'un site syndical: "Le décret du 10 juillet 1948 fixe le montant de la rémunération des fonctionnaires de l’État. Nulle par il est question dans ce décret de ce calcul. Les professeurs ( des écoles, certifiés, PLP…) font partie·de la catégorie A de la fonction publique de l’État (au même titre qu'un inspecteur des impôts) Les professeurs agrégés font partie de la catégorie A+. En application de l’article 20 de la loi 83-634, le montant du traitement est fixé en fonction du grade de l’agent et de l’échelon auquel il est parvenu ou de l’emploi auquel il a été nommé. Conclusion Les professeurs ont la même grille de rémunération que les autres fonctionnaires de ces catégories. Ils ont une grille qui commence à l’indice 349 et termine au dernier échelon de la hors-classe à l’indice 783. Ces bornes sont exactement les mêmes pour les attachés d’administration (cadre A de la Fonction Publique)… Le calcul de leur traitement est le même que pour tout fonctionnaire = nb de points d’indice x valeur du point. La valeur du point est déterminé par le gouvernement et elle est la même pour tous les fonctionnaires (55,5635 € soit 4,630291 € par mois)..."

Signaler

PLANTE

S'agit de salaire net ou brut ? quelle différence entre les deux dans la fonction publique (personnellement je travaille dans le privé : On déduit en gros 20 à 21 % du brut pour avoir une idée du net c'est à dire ce qu'au final le salrié reçoit sur son compte bancaire ....

Monsalaie ets par exemple de 35 000 euros bruts et en net il tounre aux alentours de 27650 euros net ( - 21 %)

Signaler