Crise grecque

Paresseux les Grecs ? En Europe, ce sont eux qui travaillent le plus...

« Le problème c’est qu’on ne travaille pas assez en Grèce », affirmait l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy, le 8 juillet dernier au journal de 20 heures de TF1, pour justifier son appui à l’attitude intransigeante d’Angela Merkel et des institutions européennes à l’égard des demandes d’allégement de l’austérité du gouvernement d’Alexis Tsipras.

Les Grecs travaillent en moyenne 5,3 heures de plus chaque semaine que les Allemands

Mais en réalité le problème est surtout que cette affirmation est totalement fausse. Les Grecs qui ont un emploi – qui sont certes trop peu nombreux avec plus de 25 % de chômeurs du fait des politiques imposées par l’ex-troïka – sont au contraire ceux qui, au sein de l’Union européenne, travaillent le plus longtemps chaque semaine – 40,6 heures en moyenne en 2014 –, selon la grande enquête sur les forces de travail menée dans toute l’Europe chaque trimestre pour le compte d’Eurostat.

Cela représente 5,3 heures de travail de plus chaque semaine que la moyenne des travailleurs allemands ou encore 4,9 heures de plus que les Français (qui travaillent eux aussi davantage que les Allemands…). Les préjugés dignes du café du commerce permettent rarement de faire une bonne politique…