Zone euro

Un mauvais «accord», pour la Grèce comme pour l’Europe

Guillaume Duval

14/07/2015

Angela Merkel, Alexis Tsipras et François Hollande. L’accord va imposer à la Grèce davantage d’austérité. ©Salerno/EUC/ROPI-REA

Ainsi donc un accord a été trouvé au bout de la nuit du 12 au 13 juillet pour éviter la sortie de la Grèce de la zone euro. Cet accord vaut certes mieux qu’un Grexit et le saut dans l’inconnu que cela aurait représenté, mais il n’en reste pas moins, sur le fond, un très mauvais accord…