Dataviz

Le salariat va-t-il disparaître ?

Demain, serons-nous tous des travailleurs payés à la tâche, reliés aux donneurs d’ordre et à nos clients par une simple plate-forme en ligne, à la manière des chauffeurs de VTC Uber ? Si le phénomène est loin d’être un raz-de-marée, le travail indépendant repart néanmoins à la hausse, favorisé par des statuts comme l’auto-entreprenariat. Un actif en emploi sur dix exerce désormais son activité en tant que non-salarié et les indépendants sont de plus en plus nombreux (un auto-entrepreneur sur trois) à cumuler salariat et non-salariat.

Reste que cet essor du travail en solo met en danger le système de protection sociale, les indépendants cotisant moins que les salariés et touchant moins de prestations. Mais la précarité et les faibles rémunérations n’ont pas attendu le travail indépendant pour prospérer. Le salariat, qui reste la forme majoritaire de l’emploi, se fissure lui aussi, avec une montée en puissance des contrats à durée déterminée (CCD), surtout chez les plus jeunes.