Inégalités

Les très hauts revenus s’envolent

En 2011, les 0,01% les plus riches (environ 6 000 personnes) gagnaient – avant impôts et prestations sociales, pour une personne seule – au minimum 243 000 euros de plus qu’en 2004, selon l’Insee. Cette augmentation représente une hausse de 42,8 % et l’équivalent de l’ensemble de ce que touche un salarié au Smic en dix-huit années de travail. Chaque année, ces 6 000 personnes reçoivent au minimum (il s’agit du seuil d’entrée dans la tranche) ce qu’un salarié au Smic peut espérer recevoir en soixante année de travail ! Au cours de la même période, le revenu qui partage la population en deux (revenu médian) a augmenté de 1 400 euros (+ 7,7 %). Le seuil inférieur des 1 % les plus riches a progressé de près de 10 000 euros et celui des 0,1 % de 48 400 euros.

Le krach oublié

Les revenus des plus aisés dépendent pour beaucoup des rendements de capitaux placés sur des marchés financiers, fortement volatils à court terme. Mais le krach de 2008 (les cours des actions ont en moyenne été divisés par deux) a vite été oublié. Entre 2008 et 2011, le seuil inférieur de revenus des 0,01 % les plus riches a crû de 50 500 euros, soit + 6 %. De son côté, le revenu médian par personne a augmenté de 2,6 %, soit 500 euros.

Plus nombreux

Un peu plus de 6 millions de personnes (10 % de la population) vivent dans un ménage où le revenu par unité de consommation est un minimum de 39 200 euros déclarés, ce qui correspond à 3 200 euros par mois pour un célibataire et à 4 800 pour un couple. 610 000 individus (1 % de la population) disposent de plus de 93 000 euros (7 750 euros mensuels pour un célibataire, 11 600 euros pour un couple). Le nombre de ceux qui déclarent au moins 500 000 euros par unité de consommation a été multiplié par 2,1 entre 2004 et 2011, passant de 7 500 à près de 16 000 personnes. Le nombre de ceux qui se situent au-delà de 100 000 euros a lui augmenté de 45 %, de 353 000 à 514 000 personnes. Pendant la crise, plus de 160 000 personnes ont intégré ce dernier groupe.

Pour en savoir plus: 

Commentaires

Filippi

Et on dit que la richesse des plus riches se répand généreusement sur les plus pauvres!!!

Signaler

Pages