Marché du travail

Pourquoi les migrations ne vont pas faire exploser le chômage

André Zylberberg

04/09/2015

Quartier de Little Havana, à Miami. En 1980, 125000 Cubains ont débarqué dans la ville, mais le taux de chômage s'y est aligné sur celui des villes comparables en moins d'un an. © 2011 by Ruaridh Stewart/ZUMA/REA

La crise des réfugiés qui se joue aux portes de l'Europe relance le débat sur l'impact de l'immigration sur le marché du travail. En dépit des peurs que suscite la potentielle arrivée de nombreux migrants, une économie peut absorber des chocs démographiques sans voir exploser son taux de chômage, comme l'explique l'économiste André Zylberberg.